Couverture de
Maximilian Meinzold – Hilden Design

Titre original : Demonkeeper
Date de la première publication : 2007
Édition lue : Éditions Castelmore, 2010 (traduction Hélène Assens), epub

Genre : Jeunesse, fantasy

Poids : 498 kb

A conseiller : à ceux qui cherchent une histoire pas trop longue (le compteur de la liseuse m’indique 174 pages, 224 pour la version papier), à ceux qui aiment les rebondissements et les situations qui peuvent paraître invraisemblables et à ceux qui voient plus les démons comme des petites boules de poils maladroites.

Public : jeune et adolescent

Synopsis : Depuis la mort de ses parents quelques années plus tôt, Nat est passé de familles d’accueil en famille d’accueil ; jusqu’au jour où un vieil indou, Daliwahl, le prenne sous son aile. Car, Nat a une particularité : il peut voir les démons, êtres nés du chaos que nous choisissons d’ignorer. Il devient alors apprenti gardien de démons.

Oui, mais voilà un mois que son mentor a disparu et que Nat se retrouve seul pour s’occuper de la vieille maison remplie d’êtres plus ou moins démoniaques et farceurs qui l’écoutent selon leur envie. Il est aidé dans cette tâche par 3 familiers, 3 démons qui sont attachés à lui. Alors qu’il se rend à la bibliothèque afin de consulter des ouvrages sur les démons, Sandy, une jeune bibliothécaire, l’invite. Malgré les avertissements de son maître, Nat accepte.

Alors qu’il est sorti, une créature dévoreuse d’enfants (et de chats au passage) est libérée du sous-sol de la maison. Commence alors pour notre gardien une course contre la montre pour la capturer avant qu’elle ne fasse trop de dégâts.

Raison de ce choix : J’ai profité, comme beaucoup de personnes je pense, de l’opération 1000K de Bragelonne (et donc aussi de Milady et de Castelmore). En regardant chaque jour, les ebooks proposés à 0.99€, je suis tombée sur ce petit démon rouge qui m’a plu. L’histoire avait l’air sympa sans trop de prise de tête donc je me suis dit pourquoi pas !

Avis : Concernant la forme, le livre est composé de très petits chapitres qui peuvent ne faire que quelques lignes. C’est ce découpage qui amène du rythme à l’ensemble, bien que l’action ne faiblisse jamais. Le lecteur n’a pas le temps de se reposer, les personnages non plus : ils sont en perpétuelle action. Cela ne laisse pas beaucoup de temps pour les descriptions que j’aurais souhaitées un peu plus nombreuse ; cependant, de jeunes lecteurs y trouveront leur compte notamment s’ils n’aiment pas vraiment lire ou commencent la lecture.

Il s’agit du premier tome d’une trilogie dont seuls les deux premiers tomes sont traduits. Ainsi, il sert de tome introductif qui pose les personnages mais explique très peu de choses sur l’univers créé. Ainsi toutes nos questions ne trouvent pas de réponses. Enfin, cela nous donne une bonne raison de lire le deuxième tome.

Bien que l’intrigue et l’écriture soient orientées très jeunesse (je pense qu’au-delà de 13-15, les lecteurs peuvent s’ennuyer ), l’auteur abordent quelques thèmes intéressants inhérents aux romans initiatiques : les origines, le courage, le dépassement de soi… Nat n’est pas le seul protagoniste. D’autres personnages viennent graviter autour de lui, et principalement deux, et enrichir les propos par leur histoire personnelle. Si j’en dis plus, je risque de vous révéler une partie de l’intrigue, mais j’ai aimé la morale qui est donnée à la fin.

Enfin, je salue la grande imagination de l’auteur dans la création des démons qui sont tous différents et ont tous leurs particularités. J’ai apprécié cette nouvelle vision du « démon », version petit monstre de poche (oui, quelque fois on se croirait dans Pokémon) ou grosse créature pas vraiment gentille mais chacun avec sa personnalité. Finalement, on s’attache peut-être plus aux démons qu’aux personnes humains du livre.

Finalement : Un livre jeunesse qui m’a fait passer un bon moment en compagnie de Nat et de ses démons. L’histoire est simple, sombre parfois, mais elle met en place un univers qui m’a plu avec ce qu’il faut d’humour. Je lirais très certainement le tome 2.

Mon impression : Intéressant

Note : 14

Et vous ? qu’en avez-vous pensé ? Est-ce que vous avez envie de le lire ?

Publicités