Couverture de
Two Associates

Titre original : Harvest of Time Date de la première publication : 2013 Edition lue : Milady, 2014, traduction de Marianne Durand Genre : Science-Fiction Nombre de pages : 379 pages

A conseiller : à ceux qui sont fan de Doctor Who (of course), à ceux qui aime les histoires imbriquées et un poil compliquées et à ceux qui ne veulent pas de pause.

Public : Jeune adulte et adulte

Synopsis : Le Docteur est bloqué sur Terre suite à une panne du TARDIS. Travaillant pour UNIT, il est appelé avec Jo Grant sur une plateforme pétrolière afin d’enquêter sur un indicent très bizarre. En revenant de leur mission, ils s’aperçoivent que des choses étranges se produisent, comme l’oubli fugace de l’existence du Maître, prisonnier ô combien important et dangereux, par le Brigadier d’abord puis par certains des militaires du complexe. Et voilà que des anomalies temporelles se déclarent principalement en mer et qu’une invasion de Silds menace. Le Docteur aura bien du travail pour démêler les fils de ces étranges mystères.

Raison de ce choix : Je suis une grande fan de Doctor Who depuis pas mal de temps déjà, depuis la saison 2 en vérité. Et quand Milady a décidé de sortir les romans en format poche, j’étais aux anges surtout que j’ai adoré les premiers tomes. Ayant acheté Shada et l’ayant apprécié, je me suis dit allons-y Alonzo !

Avis : J’ai commencé ce tome la fleur au fusil. Je ne connaissais pas cette version du Docteur, mais je m’étais dit que ce n’était pas utile (dans Shada, cela ne m’avait pas posé de problème). Cependant, j’ai rapidement été voir sur internet un résumé de ce qui se passait avec cette incarnation parce que certains points étaient obscurs. Le premier étant : mais où est le TARDIS ? Une petite précision sur l’environnement dans lequel prends place ce tome n’aurait donc pas été de refus.

L’action est présente non-stop et se déroule naturellement en changeant de point de vue pour que le lecteur ait les clefs pour bien tout comprendre (oui, ce n’est pas toujours aisé et certaines questions trouvent leur réponse à la toute fin du livre). Parce que plusieurs histoires se télescopent : au moins trois, sur Terre au temps présent et quelque part dans l’espace dans un futur lointain. Quelque fois, ce va-et-vient est même fatiguant car on n’arrive pas à mettre toutes les pièces dans le bonne ordre afin qu’elles s’emboitent et qu’on puisse s’écrier « Eurêka ! ». On se croirai dans un épisode où le Docteur court partout, sans prendre le temps de reprendre son souffle.

Cette histoire est donc complexe, mettant en scène les dangereux Slids. Espèce extra-terrestre que le Docteur a déjà rencontrée et qui, si j’ai bien compris, sont récurrents dans la première version de la série. Fidèle au reste de l’Univers whovian, cette espèce d’extraterrestre veut envahir la Terre et contrôler les humains d’une façon assez particulière pour me donner quelques frissons.

Mais, on retrouve aussi le Maître. Personnage vraiment fascinant dans la série contemporaine, et qui prend ici une toute autre dimension. Car, ce tome est un moyen d’en savoir un peu plus sur les Seigneurs du Temps, et notamment sur l’enfance du Docteur et du Maître qui reste en accord avec ce qu’on a pu apprendre dans la série. J’ai vraiment apprécié leur relation que je trouve touchante et amusante et qu’Alastair Reynolds a su rendre encore plus passionnante.

Finalement : Un roman qui m’a séduite parce qu’il se rapproche d’un épisode de la série. Le rythme est soutenu, les liens du temps bien construits et les personnages intéressants. Je suis toujours sous le charme de ces novélisations.

Mon impression : Passionnant

Note : 14

Et vous ? qu’en avez-vous pensé ? Est-ce que vous avez envie de le lire ? Que pensez-vous des novélisations de Doctor Who ?

Publicités