La semaine dernière je vous parlais de mon rapport à la lecture numérique et l’influence qu’a eu ma liseuse sur mon expérience de lectrice. Même si la révolution n’a pas eu lieu pour moi (je lis encore majoritairement en version papier), je trouve plusieurs avantages à la lecture sur liseuse (et pas avec une tablette) mais comme le monde n’est pas parfait, il y a aussi quelques inconvénients.

Avantages
  • numéro 1 pour moi : le gain de place. Lorsqu’on lit suffisamment pour devoir stocker quelques livres dans une bibliothèque, on arrive trop vite à ne plus avoir de place. Donc, on rachète une autre bibliothèque, puis une autre… (mettez autant de bibliothèque que vous pouvez) et puis on s’aperçoit que les murs des pièces ne s’agrandissent pas autant qu’on le souhaiterait. Et oui, ce n’est pas comme le TARDIS, généralement ce n’est pas plus grand à l’intérieur. Le livre numérique permet donc de grossir ma bibliothèque sans que j’ai à ma caser la tête pour lui trouver une place. Corrélat : ça attire aussi moins la poussière.
  • la légèreté de l’objet. Pour certains poches, cette légèreté est toute relative je le conçois. Il faut parfois mieux avoir le livre papier que la liseuse dans son sac. Mais quand je pars quelques jours en vacances (ou en déplacement), j’ai tendance à prendre plusieurs livres ne sachant pas toujours combien j’aurais l’occasion d’en lire. Et le poids peut grimper rapidement. Alors, la liseuse s’est imposée comme une bonne alternative. Je peux ainsi avoir plusieurs livres à portée de main sans souffrir d’une valise trop lourde (et d’un manque de place dans celle-ci). Corrélat : je ne suis pas obligé de prévoir mes lectures à l’avance.
  • l’éclairage. La liseuse ne possède pas un retro-éclairage comme une tablette, mais une technologie qui assure un confort de lecture aussi proche possible que celle avec un livre papier. La mienne possède en plus un éclairage qui permet de lire sans lampe de chevet et sans trop déranger.
  • la grande collection de livres libres de droit. Je n’ai pas lu beaucoup de classique lors de mes études secondaires, et depuis 2-3 ans, j’ai décidé de refaire mon retard. Et, j’ai découvert avec plaisir que la majorité étaient disponible en numérique gratuitement. Corrélat : je ne sais pas si vous avez remarqué mais, la plupart du temps, les classiques sont assez conséquents donc je gagne de la place et du poids.
  • les dictionnaires et les annotations. J’utilise très peu ces fonctions, mais quelque fois, j’ai trouvé bien utile de pouvoir obtenir la définition d’un mot en un touché de doigt. Corrélat : il est possible de mettre « en mémoire » un passage, des citations, des impressions… pour des chroniques.
Inconvénients
  • le prix des livres numériques. Bien que certains éditeurs fassent un effort, la majorité pratique des prix un peu prohibitif. Je pense que, lorsque le prix du livre numérique à peine moins cher que le livre papier, ça ne vaut pas le coup. La plupart de mes livres numériques contemporains sont issus du catalogue Bragelonne qui reste abordable (d’autant que ces éditions proposent régulièrement de découvrir certains de leur titre pour 0.99€).
  • le temps de lecture. C’est sûrement une caractéristique personnelle, mais j’ai l’impression de lire moins vite sur tablette que sur papier. C’est sûrement une vue de l’esprit puisque le nombre de pages est indicatif et change suivant les liseuses ; mais du coup, j’ai le sentiment d’être lente.
  • la manipulation. J’ai quelques habitudes littéraires que je ne peux pas mettre en œuvre avec un livre numérique dont celle de tourner les pages pour savoir combien il m’en reste avant la fin du chapitre. De même, il est difficile de revenir en arrière pour relier un passage ou une scène.

Et vous, lisez-vous des livres numériques ? Quels avantages trouvez-vous à ce type de lecture ? et les inconvénients ?

Publicités