Les Stagiaires de Samantha Bailly

Couverture Les stagiaires de Samantha BaillyÉdition lue : Editions Bragelonne, 2014, ePub.

Genre : Contemporain

Poids : 2,87 Mo

A conseiller : à ceux qui aiment les romans à 2 voix et à la première personne du singulier, à ce qui veulent une histoire simple et à ceux qui souhaitent une réflexion sur l’entrée dans le monde adulte.

Public : jeune adulte

Synopsis : Ophélie a décroché un stage chez Pixis, entreprise spécialisée dans les mangas et les jeux-vidéos. Expérience inespérée, elle monte à Paris où elle va découvrir les galères inhérentes à cette ville mais aussi à son statut de stagiaire. Heureusement, elle peut compter sur une bande de stagiaire venant d’horizon différent.

Raison de ce choix : Encore une fois, j’ai acquis ce livre numérique lors de l’opération 1000K de Bragelonne. J’avais beaucoup entendu parler de Samantha Bailly et c’était l’occasion de découvrir cette auteure.

Avis : Bon autant le dire tout de suite, mon avis est plutôt négatif sur ce roman. Je ne comprends pas l’engouement qu’il a provoqué autour de lui. Je suis manifestement dans la cible de ce livre qui aborde les problèmes de stage de la nouvelle génération… mais je ne suis pas réellement reconnue dans ce livre et je n’ai pas accroché aux personnages.

Les personnages sont tous caricaturaux (mis à part peut-être Ophélie qui sort quelque fois de son rôle de petite provinciale montée à la capitale). Cependant, l’auteur semble en être consciente car elle le fait remarquer pour le personnage d’Arthur qui lors d’une lueur de lucidité, se dit qu’il est la caricature d’un fils de bonne famille. N’intervenant qu’à travers la vision d’Ophélie et d’Arthur, les autres personnages gardent aussi cet aspect. Cela aurait pu être un parti-pris : la caricature devenant une critique ; mais ça ne marche pas pour moi.

L’histoire en elle-même est assez simple. Le seul challenge réellement dévoilé est de savoir qui restera et qui partira à l’issu de son stage. Comme je ne me suis pas attachée aux personnages, cet enjeu ne me passionnait pas plus que cela et j’ai fini par un peu m’ennuyer. Au final, il y a très peu d’action et les scènes se répètent souvent sans rien apporter à l’histoire (travail, discussion sur la messagerie interne, pause, soirée délurée…). Je passerai rapidement sur le semblant de romance qui aurait pu aisément passer à la trappe. J’avoue ne pas avoir compris le choix d’Ophélie qui est devenue un peu étrangère au portrait dressé d’elle au début.

Les thèmes abordés avaient de quoi me plaire : le travail en tant que stagiaire et le passage à la vie adulte (c’est-à-dire ce drôle de moment où l’on sait qu’on va devoir se lancer dans le monde du travail). Le premier aspect est vite passé au second plan : on sait que les stagiaires sont exploités et c’est tout. Il y a un goût d’inachevé, comme si le sujet n’avait pas été assez approfondi. Le second point concernant le passage à l’âge adulte est nulle, c’est-à-dire que je n’ai pas trouvé d’évolution dans le comportement de nos stagiaires. Samantha Bailly réussit à poser les bases d’une interrogation qu’on connait tous un jour ou l’autre et retranscrit assez bien ces moments de doute, mais là encore, il m’a manqué un petit quelque chose.

Le style est simple et agréable, mise à part la vulgarité d’Arthur. C’est un personnage qui est déjà assez vulgaire sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter. J’ai apprécié les solutions typologiques mises en place afin de montrer les différents moyens de communication utilisés. Les points de vue s’alterne entre celui d’Ophélie et celui d’Arthur ce qui permet de varier un peu les histoires secondaires.

Je suis extrêmement déçue par ce roman qui avait pourtant tout pour me plaire sur le papier. Je ne suis pas sûre de retenter l’aventure avec Samantha Bailly (après si un de ses autres romans me tombent dans les mains, je ne dirais pas non). Peut-être suis-je passé à côté de quelque chose, mais ce roman n’a rien évoqué en moi.

Finalement : Un roman qui ne m’a pas transporté. J’ai trouvé les personnages caricaturaux et peu attachants. L’histoire ne m’a pas emballée outre mesure. Bref, une déception pour moi malgré le style simple et plaisant de l’auteure.

Mon impression : Pas pour moi.

Note : 10

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

4 commentaires sur “Les Stagiaires de Samantha Bailly

Ajouter un commentaire

    1. Je crois que je n’ai pas apprécié ce roman parce que je n’ai pas réalisé des stages « classiques », donc je ne me suis absolument pas retrouvé dedans. Cependant, le roman touche aussi à d’autres thèmes comme le passage de l’adolescence à la vie adulte, le monde du travail, la précarité… Et là encore, je ne me suis pas sentie concernée par cette histoire alors que c’est des thèmes que je vis encore (et oui, c’est ça de faire de longues études !)
      Mais, avec un vécu autre, comme toi, je pense qu’on peut se retrouver totalement dans ce livre.

      J'aime

      1. après mes stages ont été réalisés à l’hôpital donc pour le coup le domaine n’a rien à voir mais c’est plus la façon dont les stagiaires sont traités qui m’a parlé (et franchement c’est super soft par rapport à ce que j’ai vécu). Et justement les autres thèmes dont tu parles m’ont parlé aussi car j’ai eu mon premier CDI à Paris et la galère des apparts, le monde du travail etc, je ne sais pas, j’ai trouvé le livre assez réaliste, même si les personnages sont assez clichés ^^

        J'aime

N'hésitez pas à laisser votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :