Voici ma deuxième contribution à ce rendez-vous hebdomadaire sur initié par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani puis par Froggy. Cette semaine le thème était :

Les 10 critères qui font qu’un roman est un coup de cœur

Je n’ai pas trouvé 10 critères mais seulement 7 :

  1. Une histoire captivante. Bon, je pense que c’est pareil pour tout le monde : un livre qui ennuie ne sera jamais un coup de cœur. Personnellement, j’aime lorsqu’il y a une bonne alchimie entre les descriptions et l’action : il faut que je puisse me représenter les personnages, leur environnement… Je suis très « cinéma » comme lectrice.
  2. Des personnages bien construits. Rien de pire que des personnages qui au bout de quelques pages retournent leur veste et deviennent une autre personne. Et combien de fois cela arrive. Un personnage peureux ne peut pas devenir un héro en deux pages. De même, une héroïne qui ne laisse entrer personne dans son intimité ne peux pas tomber amoureuse en un claquement de doigt.
  3. Un auteur qui me fait oublier que l’histoire n’est pas probable. La magie, les animaux fantastiques, des autres mondes… J’adore. Mais, il ne faut pas que cela soit trop invraisemblable et qu’au final, toute l’histoire tombe par terre parce qu’on y décèle des impossibilités.
  4. … ou qui me fait voyager. Il n’y a pas que de l’imaginaire. Mais aussi des romans qui sont ancrés dans la réalité. Dans ce type de littérature, j’aime lorsque l’auteur m’emmène avec lui dans un autre pays, une autre ville ou tout simplement dans d’autres vies.
  5. Une belle couverture. C’est l’argument un peu matériel mais qui joue je pense dans le coup de cœur. La couverture est la première approche que l’on a du livre, et inconsciemment, cela peut jouer au moment de commencer la lecture.
  6. Un livre qui aborde des thèmes intéressants. J’apprécie aussi les romans divertissants qui n’ont pour but que de dérouler une histoire mais s’ils abordent des thèmes qui permettent de réfléchir c’est un bonus toujours appréciable.
  7. Une vraie fin. Je déteste les fins trop ouvertes sans qu’il y ait une suite… C’est trop frustrant pour moi. De même, je n’aime pas me dire « Tout ça pour ça ?! ».

Il est difficile de cerner les ingrédients qui font qu’un livre est un coup de cœur. Je pense qu’on recherche tous plus ou moins la même chose dans un roman même si les curseurs sont personnels suivant notre sensibilité : un roman peut être un coup de cœur pour les uns mais un désastre pour les autres.

Et vous, que cherchez-vous dans un livre ? qu’est-ce qui fait basculer un bon roman dans la case « coup de cœur » ?

En-tête de billet. Photographiée modifiée à partir d’une photographie de az – CC BY-NC-SA 2.0

Publicités