Titre original : Sisters Grimm : The Fairy Tale Detectives.

Date de la première publication : 2007.

Édition lue : Editions Pocket Jeunesse, 2007, traduction de Marie Leymarie.

Genre : Jeunesse, fantastique.

Nombre de pages : 270 pages dont certaines illustrées.

A conseiller : à ceux qui aiment les réécritures de contes de fées, à de jeunes lecteurs qui commencent la lecture et à ceux qui ne sont pas effrayés par un côté jeunesse prononcé.

Public : enfant.

Synopsis :Depuis la disparition de leurs parents il y a 18 mois, Sabrina et sa sœur Daphné sont trimballées de famille d’accueil en famille d’accueil. Un jour, elles sont emmenées à Port-Ferries où vit leur grand-mère qui est normalement morte. Cependant, elle est bien vivante mais en plus, elle a un comportement étrange : elle croit aux contes de fées et elle leur annonce qu’héritières des frères Grimm, elles doivent assurer la paix entre humains et êtres fantastiques. D’ailleurs, un géant a été vu en ville…

Raison de ce choix : J’ai reçu ce livre suite à un troc. Je l’avais choisi car j’aime particulièrement les réécritures de contes.

Avis : Je suis très enthousiaste à l’issue de ma lecture bien que ce ne soit pas le livre de l’année. Il fait partie de ce type de livre que j’aurais aimé lire lorsque je commençais la lecture. Je le conseille pour un cadeau à un enfant.

Cette réécriture m’a séduite avec des personnages attachants et qui peuvent réellement « découler » des personnages de conte tels que nous les connaissons à travers leur histoire. Nous ne connaissons pas toujours immédiatement les vrais rôles, mais on se doute assez rapidement de qui est qui. Voir ces personnages sous un autre angle (parfois éloignés de leur image de papier glacé) est vraiment intéressant et fait une grande partie du charme de ce roman.

L’auteur part du postulat que les contes existent vraiment dans notre monde : il ne s’agit donc pas d’un monde parallèle d’où viendraient les personnages. D’ailleurs, l’explication que Mickael Buckley donne tient la route et amène une nouveauté dans ce monde des réécritures. J’espère que la mythologie de ce monde sera un peu plus développée dans les tomes suivants.

Les deux héroïnes sont des personnages attachants, chacune à leur manière. Sabrina, l’aînée, est une tête brûlée qui peut sembler peste aux premiers abords. Mais, elle essaye de protéger sa petite sœur, Daphné, et elle s’est érigée comme mère de substitution. Elle ne fait confiance à personne et surtout pas aux adultes. Elle dirige donc sa jeune sœur et leur duo. Je trouve que sa psychologie est très bien cernée. A l’inverse, Daphné est une jeune enfant enjouée qui aurait tendance à faire confiance à tout le monde. Je me suis plus attachée à cette dernière.

Par contre, je n’ai pas aimé le personnage de la grand-mère qui m’a semblé un peu moins fouillée et qui ne m’a pas réellement touchée. J’ai eu l’impression que c’était un personnage trop secondaire. Mais, j’ai apprécié les autres personnages comme Mr Canis ou les Trois Petits Cochons.

Le récit reste très jeunesse avec une succession d’action qui amène des résolutions très faciles. Mais, il y un juste milieu entre description et action qui permet de ne pas s’ennuyer. On arrive très facilement à se représenter ce monde merveilleux avec ses lieux et ses personnages.

Finalement : Un livre jeunesse que j’ai beaucoup apprécié, tant par ses personnages (même si certains m’ont moins convaincu) que par son histoire et sa mythologie. Même si les thématiques abordées sont classiques, je trouve que l’auteur les réinvente et leur donne un nouveau jour. Je ne peux que conseiller à un jeune public… ou à des adultes qui n’ont pas peur du côté jeunesse !

Mon impression : Intéressant.

Note : 16

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Est-ce que vous avez envie de le lire ?

Publicités