Bonjour à toutes et à tous,

Je suis affreusement en retard pour mes chroniques. Durant l’été, je n’ai pas le temps de les écrire, donc j’accumule un certain retard qui est devenu énorme (enfin pour moi) avec une rentrée chargée. En plus, se profile le NaNoWriMo auquel je vais participer et qui va me prendre du temps. Bref, je suis en retard mais j’espère pouvoir me rattraper un peu avant le 1er novembre.

Aujourd’hui, je vous donne mon avis rapide sur un recueil de nouvelles de Prosper Mérimée qui m’a séduite.

Avis rapide (2) : « La Vénus d’Ille et autres nouvelles » de Prosper Mérimée

Il s’agit d’un recueil de 5 nouvelles sur des thèmes fantastiques. J’ai apprécié cette plongée dans l’œuvre de Prosper Mérimée que je connaissais peu. J’avoue que j’ai très peu de connaissances en littérature classique. Cependant, j’aime les nouvelles et les romans fantastique du XIXe siècle.

  • La Vénus d’Ille. On suit le narrateur qui va être témoin d’évènements surnaturels tournant autour d’un mystérieuse statue en bronze découverte quelque temps plutôt.
  • Vision de Charles XI. Cette nouvelle raconte la vision qu’aurait eu ce roi suédois lui annonçant un malheur dans cinq générations.
  • Il Viccolo di Madama Lucrezia. Le narrateur arrive à Rome où il vit une expérience particulière devant une maison qui aurait appartenu à Lucrèce Borgia.
  • La Perle de Tolède est imité de l’espagnol. C’est la nouvelle que j’ai le moins apprécié parce que je n’ai pas saisi où voulait en venir l’auteur.
  • Federigo. C’est un conte venant de Naples qui raconte l’histoire de Federigo un joueur invétéré qui va se jouer de la Mort.

La Vénus d’Ille n’est pas la nouvelle que j’ai préféré. A sa lecture, j’ai eu un goût de déjà lu… je ne sais pas si c’est mon esprit qui a oublié que j’avais déjà lu cette histoire ou si effectivement, j’ai pu lire un récit similaire. On sait que tout va se cristalliser autour de cette statue représentant Vénus, mais je n’ai été spécialement emporté par l’écriture. Il m’a manqué un petit quelque chose dans ma lecture pour que je sois séduite.

La Vision de Charles XI revêt une forme classique d’apparition de fantôme. Je ne sais pas si cette histoire est une anecdote ou pas, mais j’ai bien aimé ces quelques lignes présentant une vision qui se réalisera.

Il Viccolo di Madama Lucrezia est la nouvelle que j’ai le plus aimé (avec Federigo). L’auteur laisse des indices sur la conclusion de l’histoire, et j’ai trouvé que l’ensemble était bien mené jusqu’à la résolution de l’énigme. J’ai apprécié les personnages (bien qu’on ne le côtoie que peu) et l’ambiance particulière donnée à l’ensemble.

La Perle de Tolède est restée mystérieuse pour moi. Je crois que je suis totalement passée à côté.

Federigo est un conte très sympathique qui mélange la mythologie grecque avec le christianisme. Le héros va défier la Mort avec beaucoup de panache et de ruse. J’ai aimé ce personnage roublard qui a tout de même des regrets et qui va essayer de trouver sa place au paradis.

Bref, j’ai apprécié ce recueil dont les nouvelles sont, pour moi, de qualité égale même si les thèmes abordés diffèrent de l’une à l’autre. Je vous invite à découvrir Prosper Mérimée si vous ne le connaissez pas. Quant à moi, je vais lire d’autres de ses nouvelles.

Et vous, avez-vous déjà lu ces nouvelles ?

Publicités