Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un recueil de nouvelles que j’ai lu en une journée la semaine dernière : « Le sentiment du fer » de Jean-Philippe Jaworsky. J’ai déjà lu « Janua Verra » de ce même auteur mais je n’ai jamais eu l’envie de me plonger dans ses romans.

Il faut noter que ces nouvelles ne sont pas inédites (sauf une), comme on pourrait le croire au vu de la mention « Inédit » de la couverture. Personnellement, je n’avais lu que Profanation donc la grande majorité de ce recueil est inédit pour moi.

Avis rapide (4) : « Le sentiment du fer » de Jean-Philippe Jaworsky

Ce recueil regroupe 5 nouvelles :

  • Le Sentiment du Fer
  • L’elfe et les égorgeurs
  • Profanation
  • Désolation
  • La troisième hypostase

Pour ceux qui ne le connaisse pas, Jean-Philippe Jaworsky a un style très particulier : très fleuri et très recherché. Ce n’est pas ce que j’ai l’habitude de lire et de temps en temps, cela fait du bien de changer. Mais, j’ai toujours l’impression en lisant cet auteur de passer à côté de beaucoup de choses : je me sens plus ou moins limitée dans ma compréhension. Tout d’abord, j’avoue que je ne connais pas tous les mots employés dans ces nouvelles et comme j’ai lu ce recueil dans les transports, je n’avais aucun moyen de savoir de quoi il en retournait. De plus, quelques fois, ce style devient ampoulé et l’auteur me perd. Enfin, je ne connais pas par cœur l’histoire du Vieux Royaume et je pense que certaines nouvelle manquent de contexte pour que je puisse pleinement comprendre leur enjeu. Je ressors de cette lecture avec une impression de manque, mais aussi avec un sentiment d’avoir lu un recueil de haut niveau.

J’ai aimé toutes les nouvelles (mise à part la dernière dont je n’ai pas compris le but probablement à cause de ce manque de contexte) qui sont différentes et amènent chacune une fin et un développement différent. Je ne vais pas résumer chacune, mais sachez que j’ai de loin préféré « Désolation » qui a un goût de Tolkien très marqué et qui m’a passionnée ! J’en redemande.

Pour finir, un recueil sympathique pour qui veut se mesurer à l’écriture de J.-Ph. Jaworsky, même si je conseillerais plutôt de commencer par Janua Vera qui m’avait semblé moins abstrait et plus abordable.

Et vous, avez-vous déjà lu ces nouvelles ? Aimez-vous le monde mis en place par Jean-Philippe Jaworsky ?

Publicités