Les Trois mousquetaires (abrégé) d’Alexandre Dumas

Couverture Les Trois mousquetaires (abrégé) d’Alexandre Dumas

Date de la première publication : 1844

Édition lue : Éditions Folio (Junior Textes classiques), 2010.

Genre : aventure, jeunesse, classique.

Nombre de pages : 454 pages

A conseiller : à ceux qui ne veulent pas lire l’intégrale et qui souhaitent des indications pour la compréhension du texte, à ceux qui aiment l’action en priorité et à ceux qui souhaitent découvrir un classique dont la vraie histoire reste méconnue.

Public : adolescent, jeune adulte et adulte.

Synopsis : D’Artagnan un jeune noble sans beaucoup d’argent se rend à Paris afin de devenir un célèbre mousquetaire. Rencontrant Athos, Portos et Aramis, il va devoir faire ses preuves en défendant le roi contre les machinations du Cardinal. (Non, mon synopsis n’est pas mauvais… je le trouve honorable !).

Raison de ce choix : : Je gardais un très bon souvenir de cette lecture quand j’étais beaucoup plus jeune. Lorsque j’ai acheté ce livre, je ne savais pas que c’était une version abrégée : un jour, je lirais la vraie version !

Avis : C’est toujours délicat de donner son avis sur un classique, surtout quand il est abrégé et qu’on en a de très bons souvenirs. Je ne sais plus à quel âge j’ai lu la première fois ce roman, mais je devais avoir au plus une dizaine d’année. Je me souviens d’un roman bien équilibré avec beaucoup d’action et un personnage féminin, Milady de Winter, intriguant.

Et bien, je n’ai pas eu l’impression de retrouver cela dans ma lecture. Il y a toujours un côté aventure manifeste. Bien que quelques chapitres soient plus calmes, on ne s’ennuie pas un instant et il se passe toujours quelque chose pour l’un ou pour l’autre. La version abrégé ne permet pas totalement de statuer sur le rythme original donc je ne prononcerai pas définitivement sur le sujet ; mais j’avais l’impression dans ma version de sauter du coq à l’âne et j’ai eu un peu de mal quelque fois à savoir quand nous étions par rapport à la scène précédente. Mais au moins, il n’y avait pas de temps morts ce qui est appréciable dans un roman d’aventure.

En fait, j’ai eu du mal avec les caractères des personnages qui sont éloignés des mes souvenirs –et il faut dire qu’Albert le cinquième mousquetaire n’aide pas vraiment à retrouver l’œuvre originale ! Je n’ai accroché à aucun des personnages qui sont un peu trop « entier » et sans nuance. J’ai été aussi déçue par le personnage de Milady que je pensais affectionner –il faut que je relise la BD Milady de Winter d’Agnès Maupré. Par contre, le Cardinal est vraiment un personnage que j’ai vraiment apprécié et qui est un peu éloigné de l’image qu’on en a généralement.

J’ai aussi eu un peu de mal avec le côté « époque » où on tue énormément (enfin surtout sans raison) et où l’une des finalités est de pouvoir compter sur une dame (et plus si affinités). Il faut se remettre dans le contexte de l’époque évidemment mais cela sonne mal à mon oreille.

Finalement : Un classique à lire qui dépeint avec justesse les conditions sociales de l’époque et qui ne laisse pas un temps mort. Cependant, j’ai beaucoup plus aimé cette histoire étant jeune, mais je ne me souvenais que de l’aspect ‘aventure’.

Mon impression : Intéressant

Note : 13

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Souhaitez-vous le lire ?

Publicités

N'hésitez pas à laisser votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :