Couverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2 : Hollow City de Ransom Riggs

Titre original : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, book 2 : Hollow City

Date de la première publication : 2014

Édition lue : Editions Bayard (Jeunesse), 2014, traduit par Sidonie Van den Dries.

Genre : Jeunesse, fantastique.

Pages : 502 pages

A conseiller : à ceux qui aiment les livres-objets, à ceux qui aiment se faire un peu peur et à ceux qui souhaitent une histoire sans prise de tête.

Public : adolescent, jeune adulte et adulte.

Synopsis : Après l’attaque de la boucle des enfants particuliers et le sauvetage de Miss Peregrine, leur Ombrune coincée dans sa forme d’oiseau, les enfants particuliers se retrouvent seuls en mer dans trois barques. Leur seule chance est relier le continent et de trouver une autre Ombrune qui sera capable de les aider. Mais un voyage lorsqu’on est poursuivi par des Creux et des Estres n’est pas de tout repos.

Raison de ce choix : Suite au premier livre que j’avais adoré, j’ai décidé de me plonger dans le second tome dans le cadre de mon auto-challenge « Il faut vraiment que tu termines tes séries ! ».

Avis : Comme pour le premier tome, le point fort de ce livre est l’insertion des photographies anciennes. Cela lui confère un aspect livre-objet. Cependant, il y a moins de photographies truquées, ce qui a réduit mon intérêt, et j’ai trouvé que beaucoup ne fonctionnait pas avec le récit. Je ne sais pas comment l’exprimer plus clairement, mais j’ai été déçue sur ce point. Malgré tout, l’utilisation de photographies reste une démarche intéressante.

Je suis toujours aussi contente que le contexte de la seconde Guerre Mondiale ne serve que de décor historique, intéressant certes mais qui n’est généralement pas ma tasse de thé. J’ai donc apprécié les détails donnés qui font revivre cette période en Grande-Bretagne, assez méconnue en France. Je vous conseille tout de même de ne pas lire le résumé fourni par l’éditeur et qui est repris sur le premier rabat : en effet, celui-ci gâche une bonne partie de l’intrigue même si on se doute de ce qu’il va se passer.

Concernant l’histoire elle-même, j’ai tout bonnement adoré. Autant le premier tome était lent et pouvait contenir certaines redondances, ce second tome avance beaucoup. Nos enfants particuliers doivent se déplacer pour échapper à leurs ennemis. Il n’y a pratiquement aucun temps morts et nous sommes plongés dans l’action à chaque page.Le style de l’auteur y est pour beaucoup : pas trop de descriptions mais assez pour qu’on plonge dans son aventure et qu’on souhaite poursuivre l’aventure à ses côtés. Comme pour le premier tome, Ransom Riggs nous donne assez d’éléments pour comprendre ce qui se passe mais il garde un peu de mystère.

Elément important : les enfants particuliers sortent pour la première fois depuis longtemps de leur boucle, ils sont donc amenés à rencontrer des personnes nouvelles. Sincèrement, c’est peut-être ce que j’ai le plus aimé dans ce tome : les réactions qu’ont ces enfants. Autant dans le premier tome, je n’étais pas nécessairement convaincu, mais le fait qu’ils doivent interagir avec des personnes normales et particulières leur donnent une dimension supplémentaire. J’en ai donc appris un peu plus sur certains de ces enfants.

Enfin, la relation entre Jacob et Emma ne me convainc encore moins après cet épisode, suis-je la seule ? Cela n’apporte pas grand-chose à l’histoire à mon sens et les états d’âme de ces personnages sur leur amour m’ont plus ennuyée qu’autre chose.

Finalement : Un tome qui m’a déçue par rapport au premier. J’ai trouvé que l’insertion des photographies était moins fluide et fonctionnait moins bien. Cependant, l’histoire est à la hauteur de mes attentes. J’ai vraiment plongé avec les enfants particuliers et j’ai apprécié leur évolution ce qui m’a permis de m’attacher un peu plus.

Mon impression : Passionnant

Note : 15

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous envie de le lire ?

Publicités